Victoire historique pour le secteur périnatal : le congé de maternité ne sera plus raboté

Ce mardi 12 mai 2020, en Commission des Affaires sociales, les député·e·s ont décidé que lorsqu’une future maman sera mise en congé de maladie avant l’accouchement, son congé de maternité ne sera plus raboté.

Ce combat, c’est la Ligue des Familles qui l’a gagné, reprenant le flambeau de Valérie Loreaux, une maman révoltée. Il y a 4 ans, cette maman a vécu une grossesse à risque, difficile. Elle a dû rester chez elle des semaines durant pour éviter tout risque de fausse couche. Après l’accouchement, alors que l’allaitement fonctionnait très bien, elle a dû sevrer sa petite fille pour retourner au travail précocement. Et ce, justement à cause de ces semaines de maladies anténatales qui ont littéralement amputé son congé de maternité après la naissance de son enfant.

Valérie Loreaux a d’abord mené son combat seule, écrivant lettres et messages, contactant des politiques et créant un compte Facebook sur lequel beaucoup de mamans la rejoignaient ; désemparées devant cette injustice.
Contactée par la Ligue des Familles, Valérie Loreaux était très heureuse : « Au début, je n’ai pas vraiment pensé que je me battais pour les autres. Dans un premier temps, cela a vraiment été un cri du cœur. Je revenais de l’ONE. Mon allaitement se passait super bien, mais comme je reprenais le travail, je devais sevrer ma petite fille que j’allais devoir mettre en crèche. À l’ONE, il y a eu cette infirmière qui m’a culpabilisée, me demandant pourquoi j’arrêtais d’allaiter alors que tout se passait bien ; me demandant pourquoi je faisais subir ça à ma fille. Alors que je n’avais pas le choix. Je vivais ça comme une situation injuste. Je n’étais pas du tout au courant de ce système pernicieux. J’avais appris le rabotement de mon congé de maternité par une simple lettre de la mutualité qui m’expliquait que mon congé de maternité débutait alors que je n’avais pas encore accouché. Cela avait déjà été un gros choc pour moi, j’étais en pleurs au téléphone à dire que ça ne pouvait pas arriver. »

Il a donc fallu 4 années de combat aux uns et aux autres pour arriver à cette décision qui soulagera nombre de futures mamans, dont les grossesses ne se déroulent pas toujours sans heurt. C’est une belle victoire qui permettra aux bébés de profiter de soins maternels et d’un allaitement plus long, avant d’arriver en crèche.
Source : La Ligue des Familles

Photo by Helena Lopes on Unsplash

Comment accompagner les devenant parents et leurs tout-petits en temps de crise ?

[CONFERENCE EN LIGNE] Vendredi 24 Avril 2020 de 13h à 14h

Comment accompagner les devenant parents et leurs tout-petits en temps de crise ? avec Pascale Gustin, psychologue clinicienne

Nous vous invitons à une conférence en ligne pour penser ensemble comment soutenir le parent en devenir, les premières semaines avec le bébé et l’ouverture au monde dans ce contexte de crise sanitaire et de confinement.

  • Comment s’inscrire dans ce mouvement de donner la vie quand la réalité de la mort est au-devant de la scène collective et intime ?
  • Comment accompagner le deuil quand les rituels coutumiers sont empêchés ?
  • Comment se débrouiller en tant que professionnel entre les exigences de distance liées au contexte actuel et les situations qui demandent une grande proximité d’accueil ?
  • Comment être créatif dans la rencontre avec les tout-petits quand nos jeux de bouche sont confinés derrière nos masques ?

Ce sont autant de questions qui seront abordées partant de la place de professionnel et d’adulte.

Comment s’inscrire dans ce mouvement de donner la vie quand la réalité de la mort est au-devant de la scène

Pendant l’intervention de Pascale Gustin, pour laisser place à l’interactivité, un chat pour partager questions, expériences novatrices en ce contexte Covid-19 sera ouvert. L’équipe de Yapaka récoltera vos questions au fur et à mesure qu’elles arrivent pour les transmettre à Pascale Gustin tout au long de son intervention ou en fin d’exposé en fonction du temps.

Inscription (gratuite) obligatoire via ce lien