Suis-je écartée du travail si j’allaite ? (écartement prophylactique)

Dernière mise à jour du texte : 10-02-2022

Uniquement si :

  • votre travail est considéré comme dangereux pour votre santé et/ou pour celle de votre bébé ; et
  • vous allaitez ; et
  • votre employeur ne sait pas aménager vos conditions et vos horaires de travail, ni vous transférer temporairement à un autre poste.

C’est ce qu’on appelle l’écartement prophylactique, en cas de travail à risque.

Si le médecin du travail estime que votre travail présente un danger pour vous et/ou pour votre bébé, votre employeur doit prendre des mesures préventives pour que ces risques ne se réalisent pas.

Il doit d’abord essayer d’aménager vos conditions et vos horaires de travail.

Si cela n’est pas possible, il doit essayer de vous transférer temporairement à un autre poste.

Si cela n’est pas possible non plus, le médecin du travail peut prescrire un congé d’allaitement prophylactique. On parle aussi de mesure d’écartement.
Cet écartement doit donc être justifié par un certificat médical.

Vous pouvez recevoir des indemnités de mutuelle pendant ce congé d’allaitement prophylactique, pendant maximum 5 mois, à partir de la naissance.

Pour plus d’informations, voyez le site internet de l’INAMI.

Suis-je écartée du travail si j'allaite ? (écartement prophylactique)
Lien

En savoir plus...